BEAM Prévoyance

ÉPARGNE RETRAITE DÉDUCTIBLE

Épargner devient de plus en plus nécessaire pour faire face aux difficultés croissantes qu’ont les régimes obligatoires pour nous offrir une retraite décente, et cela, à cause de la proportion toujours plus importante des retraités par rapport aux cotisants. Ainsi, au vu de la déception de nombreux libéraux découvrant la faiblesse de leur future retraite lorsqu’ils envisagent d’arrêter leur exercice libéral, il paraît judicieux de ne pas attendre 65 ans pour la doubler par un système complémentaire, sous forme de rente ou de capital, surtout si cela vous permet de bénéficier d’un gain fiscal important, ce qui déclenche un 2ᵉ avantage : faire baisser vos charges.

À l’arrivée, une certaine imposition vous attend MAIS, vos revenus étant nettement moins élevés en retraite qu’en exercice libéral – c’est un fait évident – votre taux d’imposition sera, lui aussi, nettement plus faible et vous serez toujours gagnant, surtout si vous optez pour le capital non pas en une fois, mais découpé « en plusieurs années » ; ce choix se fait à la sortie, pas maintenant.

En épargne retrait, le gain fiscal fait diminuer la dépense réelle

Ainsi, si vous êtes dans une tranche d’imposition de 30% ou 41%, le GAIN FISCAL s’élève à 30% ou 41% sur chaque nouveau versement. Ainsi, pour un versement de 500 €/mois, soit 6.000 €/an, à 30% d’imposition, votre gain fiscal sera de 1.800 € et votre dépense réelle descend à 4.200 €/an.

  • À 41%, le gain fiscal sera de 2.460 € et la dépense réelle ne sera plus que 3.540 €, ce qui ne devrait laisser personne indifférent ! Et ces taux d’imposition sont vite atteints, même avec 2 enfants à charge, surtout si votre conjoint(e) exerce une profession libérale comme vous. Si vous êtes célibataire, vous êtes imposé(e) plus facilement à 41% qu’à 30%.

Une grande liberté de versements

Aujourd’hui, ce type d’épargne-retraite est particulièrement attractif par la souplesse du système, notamment dans la liberté des versements.

En effet, les versements sont LIBRES : vous versez quand vous le pouvez, quand vous le voulez.

Ainsi, vous pouvez programmer vos versements tous les mois, les suspendre à volonté, ou encore, faire des versements volontaires et exceptionnels…

Cependant, il n’est pas possible d’effectuer des retraits partiels ou complets en dehors de certains cas particuliers comme l’acquisition d’une résidence principale, et certains « accidents de la vie » comme l’invalidité, le surendettement, le décès du conjoint, etc….

De même, le terme n’est fixé qu’à titre indicatif. Certes, il y a un plafond de déduction mais il est rarement atteint.

De plus, pour un couple marié ou pacsé, le bénéfice fiscal peut être augmenté par le biais du crédit non utilisé par le conjoint et en tenant compte des 3 dernières années.

SELARL et déduction, nous vous guidons

Si vous êtes en SELARL, il y a toujours gain fiscal mais attention de ne pas se tromper d’endroit où vous faîtes cette déduction ! Nombreux sont ceux, en effet, qui pensent instinctivement à effectuer cette déduction en SELARL, ce qui nous semble une erreur car n’est-il pas illogique et maladroit,  pour le libéral, d’opérer cette dépense là où vous êtes imposé(e) le moins ? alors qu’il parait plus judicieux de faire cette déduction là où vous êtes imposé(e) le plus : en privé, naturellement ?

A l’arrivée, option rentes ou capital ?

Ce choix se fait à l’arrivée, pas maintenant. En ce qui nous concerne, vu le pourcentage d’une option de rente (environ 3%), nous conseillons l’option « capital » mais pas en une seule fois eu égard à l’imposition, mais en 4 ou 5 ans pour étoffer votre retraite sur plusieurs années, ce qui dilue d’office l’imposition.

Pour répondre à la crainte de certaines personnes à la question de savoir si cette imposition annule, en grande partie tous les gains fiscaux précédents, il est évident que votre taux d’imposition sera beaucoup plus bas, en retraite, que pendant votre exercice professionnel et que vos gains fiscaux précédents resteront largement majoritaires.

Système PERIN ou contrats précédents ?

Il est évident que le contrat PERIN – Le plan d’épargne Retraite Individuel, déblocable à la retraite – possède des avantages que n’avaient pas certains contrats précédents comme les contrats PERP, Madelin, Préfon, Corem et CRH. Aussi, est-il utile de savoir que vous pouvez, sous certaines conditions, passer de l’un à l’autre, liberté appréciable.

N’hésitez pas à nous appeler, nous sommes Le BEAM – Bureau d’Etudes en Assurances Médicales – et nous saurons vous conseiller et vous guider vers le choix le plus judicieux eu regard à votre situation.

5/5 - (6 votes)